photo Lannee_zpscaf2edc2.jpg
L'année. Encre et aquarelle, 82 x 124 cm.
Pierre et Pierre-Guilhem photo Pierre-amp-Moi_zpscf927955.jpg
Pierre Charrié & Pierre-Guilhem devant leur travail en cours. 
Il sera visible à la rentrée. 

Le menteur en cape.



Il y a quelques jours j’étais à Reims pour travailler sur le décor du prochain opéra de Guillaume Vincent. 
Le soir, en mangeant mon sandwich (je dis « mon » car une fois qu’il a été payé, il en devient ma propriété), je trainais des pieds l’air décontract en vue de m’offrir du bon temps. Alors que je n’en étais pas informé, une  fête médiévale se tenait au pied de la cathédrale.
Il y avait des gens  attablés à des reconstitutions de banquet et, croyant que ce devait être ça « manger » au moyen âge, ils portaient de beaux costumes du Seigneur des anneaux. Les plats avaient l’air bons, et l’odeur magique de paille disposée partout par terre comme avant, m’emportait loin de là.
Un homme en cape est sorti d’une tante ou étaient exposés des haches, des couteaux, et des épées —ce devait être un forgeron— il buvait dans une tasse en grès qui m’a tout de suite interpelée.
Mon frère qui aime le roquefort, et ma mère qui n’est pas la dernière pour acheter les nouveautés de supermarchés, ont été les premiers sur le coup ; voici de quoi il s’agit.
Il y a quelques années la marque Société avait innovée en inventant la Crème de Roquefort. Ce produit avant d’être conditionné tel qu’il est aujourd’hui, était vendu dans des tasses en grès marron. Nous en avions quelques une à la maison que je ne touchais pas —c’était pour le café et je n’en buvais pas encore— mais je me souviens très bien de l’impact marketing sur la famille.
Non seulement on trouvait ça beaux chez nous puisque nous en avions un petit nombre, mais cela faisait des heureux de toute part. Mon père avait un cadeau, par ce cadeau ma mère justifiait sa dépense risquée, et mon frère mangeait du Roquefort.
Aujourd’hui, en simple observateur qui n’a jamais porté à ses lèvres de contenant en grès mais qui sait voir ce qui rend les gens heureux,  je peux certifier que le forgeron buvait dans un vieux cadeau offert par la maison Société et non dans un récipient médiéval.

LES APPAREILS À VENIR

Cloche 04 photo CLOCHE04_zps4f10fb2f.jpg Cloche 05 photo CLOCHE05_zps0c54b136.jpg
Appareil n°1. Plâtre, résine, eau teintée. 
Diamettre de la cloche: 50cm.
Methode photo METHODE_zpsb3915106.jpg
Noyau recouvert de cellophane et de graisse.  
Cloche 01 photo CLOCHE01_zps7ea06e79.jpg
Sculpture, premier essai. 
Travailler sur la cloche, l’un des plus vieux instruments, est une nouvelle envie. Je passe l’analyse, car il va de soit qu’elle est un élément majeur de l’organisation sociale. C’est encore trop tôt pour développer un concept autour de ça, mais l’idée me plait. 
J’ai envie de contourner son histoire, sa fonction première, et d’en faire un volume capable d’émouvoir. 
En plâtre, une cloche sonne à peine. Celui ou celle qui voudrait être entendu par le plus grand nombre d’individus, devrait frapper fort. Mais en plâtre, une cloche frappée fort se brise. Ce n’est pas un bon instrument. C’est le même appareil cassé que chez les muets, les sourds, les aveugles ; l’appareil déréglé des idiots, ainsi que touts ceux qui se sentent seuls, qu’on comprend difficilement.
Croix des directions photo ROSE-DES-DIRECTIONS_zpseb675e78.jpg
Croix des directions. Encre, aquarelle et lettres autocollantes. 120x82cm.
Directions cross. Ink, watercolor and adhesive letters.
Edifice 06 photo EDIFICE02_zpscfce4d9b.jpg Edifice 04 photo EDIFICE04_zps1cb2e34c.jpg Edifice scooter photo EDIFICE-SCOOTER_zps3922e262.jpg  
La documentation que j’utilise provient habituellement de petits fascicules édités dans les années 70 par les offices de tourisme Français. Dernièrement, un guide plus récent qui rassemble une centaine de sites en Espagne, constitue ma base de travail. Le seul inconvénient est le format des images. Ce sont de petites vignettes qui font quelquefois à peine plus de 4 ou 5 cm de large – ça, plus le bout de bois, je réalise que ça fait beaucoup. 
Ça s’est imposé à moi, je n’ai initialement pas prévu de jouer avec autant de barrières. D’une part, les photos de ces guides m’offrent le cadrage frontal, très plat, que je recherche. 
D’autre part, je choisis mes outils en faveur du sujet. Il est rare que l’inverse se produise, et le jour où je devrais peindre, je peindrai. Après de nombreux essais, je me suis mis à employer des branches d’arbre pour cette série. 
Comme elles sont rigides et n’ont aucune réserve, il faut sérieusement appuyer et revenir sans cesse pour terminer son trait. À cela il faut ajouter la gestion d’un débit incontrôlable, ce qui en fait l’outil le moins souple, le moins permissif, que j’ai eu à employer.
Outil photo OUTIL_zpsb81f197f.jpg  
L'outil.

L'ambition retrouvée.



Sur la photo une personne va faire une sculpture.

Pour faire une sculpture aujourd’hui il faut se rendre souvent à Leroy Merlin. Avant il fallait trouver un arbre en forêt, l’abattre, le débiter, et le laisser sécher deux ans avant d’obtenir une planche convenable. On faisait dix œuvres au cours de sa carrière grand maxi. Le temps nécessaire à la poussée des arbres ne permettait pas de faire mieux. Bois ou métal, quoique l’on ait voulu employer, c’était difficile à obtenir ; et puis de toute façon il ne fallait pas gâcher : l’artisan ne pouvait pas sculpter comme ça deux êtres qui s’embrassent pour parler d’amour. Il fallait s’en tenir aux représentations de dieux car on voulait des choses qui, en toute logique, méritaient d’être inscrite sur un matériau.

C’était l’époque ou l’ambition n’existait pas ; l’époque où il n’y avait pas d’artistes.
Terrains n01 photo Terrains-n01_zps1262f33d.jpg
Terrains n°1. Matériaux divers, eau, lumière. 120x80x50cm. Wasteland n°1. Various materials, water, light.

Sculptures et dessins de Pierre-Guilhem pour l'exposition Réseau Hartmann.

Detail terrains photo Deacutetail-terrains_zps51bf4370.jpg
Détail de Terrains n°1
D photo Detail-terrain-ndeg1-et-2_zps36e4d92a.jpg
Détail de Terrain n°1 et Terrain n°2
Terrain n1 et n2 photo Terrain-ndeg1-et-2_zpsf090c88a.jpg
Terrain n°1 et Terrain n°2. Plâtre et aluminium, 100cm.
Drapeau n2 photo retouche-drapeau_zpsb1bc8ce4.jpg
Esbofbv ef Eqbobf n°1. Aquarelle, 120x85 cm.
D photo retouche-deacutetail-drapeau_zpsc7e52f2d.jpg
Détail de Esbofbv ef Eqbobf n°1.
Drapeau n photo retouche-drapeau-ndeg2_zps448135e3.jpg
Esbofbv ef Eqbobf n°2. Aquarelle, 120x85cm.
Fid photo Fideacutelion_zpsdc19c36c.jpg
Dessin ordinateur.

L'ambition menacée.



Sur la photo une personne s’ennuie. Les deux autres et leur joie de vivre, joie de vivre qui rappelons-le, a succédée leur naissance, vivent cet instant sans aucune souffrance.  Normal ; quand on vit bien : une promenade, une photo, ce n’est rien ; ce n’est pas synonyme de tristesse en tout cas.

Personne ne s’aperçoit de quoi que ce soit, pas même le photographe trop occupé à exceller. Il faut dire qu’en matière de composition il n’y a pas mieux : mettre une chose que l’on aime (sa famille), devant une autre chose que l’on aime (un édifice religieux), c’est excellent, cela s’additionne.  Heureusement, toutefois, qu’il y a une hiérarchie dans l’amour. Elle nous évite que les deux choses tant aimées se soient retrouvées sur le même plan, mieux encore, elle nous épargne l’édifice devant la famille. Cela n’aurait peut être pas été déterminant par la suite, qui sait ? Ici c’est le souvenir qui compte, la trace d’une existence que l’on peut revoir de temps à autre dans un album photo.  Et c’est bien le problème de celui qui, à six ans et demi, s’ennuie adossé à la montagne de pierres marron. Être là, sans qu’aucun n’ait d’autre ambition que de laisser le temps s’écouler tristement. Qu’il n’y ait personne pour dire : « Allez ! On bâtit plus gros à côté ! Ça vous dit ?»

Sculpture peinture.

Sculpture peinture photo futur-sculpture_zpscc8c29da.jpg
Photo mystère d'un détail d'une sculpture en cours. Bleu, rouge, mat, brillant; et le vert du jardin.
 photo Terreur-04_zps03125c5e.jpg
Terreur quatre. Encre, 120x82 cm.

Calendreir 2013.

Calendreir 2013 photo CALENDRIER-2013_zps2b6a6454.jpg
Calendreir 2013. Sérigraphie, 2 passages de couleurs, éditée à 40 exemplaires numérotés et signés.
 photo Atelier-Aout-Table_zpsf74b2395.jpg

Travail d'atelier d'Aout

Atelier Aout Tests photo Atelier-Aout-Tests_zps57560008.jpg
 Tests de mise en lumière entrepris sur une sculpture en cours. L'épaisseur de la plaque de plâtre, mon incompétence en électricité, et l'autonomie d'énergie, sont des obstacles à l'avancée du travail. Le résultat n'en sera que mieux, j'en suis sûr.
Terreur n photo Abaye-ndeg02amp03_zps865c6d29.jpg
Terreur (n°2 & n°3). Encre, 120x82cm.
Abbaye romane photo Abaye-ndeg01_zps70e7040f.jpg
Voici le premier dessin d'une nouvelle série amorcée en grand format. Je met pour un temps de côté les chevaux et les natures mortes. Bien qu'il me reste des choses à raconter, je voudrais mettre en place de nouveaux outils et m'ouvrir à de nouvelles formes (sensibles). 
Ce dessin réalisé avec un bout de bois à l'encre, s'intitule Terreur; et comme il introduit une série il porte le n°1.

Bleu Céruléen. Rouge de Cadium.

 photo Canneleacutes-dans-boicircte-carton_zps464af6f5.jpg
Cannelés dans boîte en carton. Aquarelle, 35x49cm.
Radis dans bol dans bol aquarelle photo Radis-dans-bol-dans-bol_zps59e7e3d4.jpg
Radis dans bol dans bol. Aquarelle, 39x53cm.

Design équin.

L' photo Van-a-chevaux-04_zpsb22e3a39.jpg  
L'élan n°4. Aquarelle, 110x87cm. Réalisé avec Pierre Charrié.
Du roquefort dans un Pr photo Du-roquefort-dans-un-capric_zps1424ca3d.jpg  
Du roquefort dans un Président. Encre et aquarelle 105x85cm.